Les Projets aidés

 

La Maison Laurentine

Le fonds de dotation Sakura est un partenaire de long terme de la Maison Laurentine, il l’accompagne dans ses saisons et ses explorations.

La Maison Laurentine est un centre d’art discret, créé en 2009 sous forme associative et qui s’est fixé comme tâche d’ouvrir des espaces de dialogue, de conversation ou encore de vibrations entre l’art, les habitants , la nature et le territoire et ce, dans un contexte de profondes mutations politique, économique, sociale et écologique.

 

La Chaire de Philosophie à l’Hôpital Cynthia Fleury

  Cynthia Fleury et le professeur Raphaël Gaillard

Cynthia Fleury et le professeur Raphaël Gaillard

La « Chaire coopérative Philosophie à l’Hôpital » fondée par Cynthia Fleury, entend être une chaire coopérative d’enseignement et de recherche. Elle ne possède pas en ce sens de personnalité propre et n’est pas une Chaire universitaire de recherche. Elle est un lieu de réflexion, d’enseignement, de recherche et d’expertise, en éthique et en philosophie de la santé. Elle relève d’une convention bipartite (en cours) entre l’ENS et l’APHP.

Sakura subventionne la Chaire de Philosophie à l’Hôpital depuis sa création en 2016.

Ateliers Reza - Visual Academy

  France Blanc, Reza Deghati

France Blanc, Reza Deghati

Photographe, Reza est un homme engagé à titre bénévole depuis 1983. Il met l’éducation visuelle informelle des jeunes et des femmes de sociétés civiles fragilisées au service d’un monde meilleur. Sakura lui apporte son concours dans le cadre des ateliers Reza – Visual Academy.

 

« I can not be silent -
A feminist vertical strike »
Sarah Trouche

  Performance donnée au Château d’Esquelbecq

Performance donnée au Château d’Esquelbecq

Le projet de Sarah Trouche est lié à la rencontre avec Marinela, une danseuse de Pole Dance de Miami, à l’occasion d’une résidence aux États-Unis soutenue par l’institut Français, dans le cadre du programme d’une résidence hors-les-murs. Elle prend pour point de départ ses échanges ainsi que la pensée d’Amalia Jones qui est d’imaginer d’autres formes possibles de féminismes. En dépit des performances athlétiques requises par le pole dance, cette pratique stigmatise les femmes aux yeux du grand public. En collaboration avec la chorégraphe Wynn Holmes, Sarah Trouche propose une ré-interprétation des figures de la Pole Dance en les croisant avec celles de la manifestation.

 
 

Les Equilibristes
de Perrine Michel

  France Blanc, Françoise Colas, Thomas Schmitt, Perrine Michel

France Blanc, Françoise Colas, Thomas Schmitt, Perrine Michel

Projet de long-métrage documentaire en collaboration avec l’Unité de Soins Palliatifs de l’hôpital des Diaconesses, Paris XIIé.
– Film en cours